lundi 14 mai 2012

Histoire 1: À la boutique - Partie 6



Jessica me demande:
- Puis-je r'avoir ma culotte?
- Il n'en est pas question! Je la garde comme trophée!
- Haha d'accord. Mais tu dois la porter à notre prochain rendez-vous!
- Marché conclu.
Et on scelle ça par un baiser.

(Cliquez sur "Plus d'infos" pour la suite)

- Wow! Il est tard! Josée va me tomber dessus!
- Ça va avoir value la peine j'espère!
- Ho que oui!

 Ma belle rousse se relève et sort de la boutique. Elle me lance un baiser avant de sortir.

Ouff! Quel midi!
J'allais oublier la cliente! Rapidement, je me dirige vers la cabine d'essayage.
- Tout va bien ici?
- Oui, parfaitement. Peux-tu me donner une pointure plus petite de cette jupe?
Elle me tend une jupe en jeans par-dessus la porte.
- Bien sûr, je reviens.

Maintenant, c'est Jess que je n'arrive pas à m'enlever de la tête!
Je vais en arrière du comptoir et je prends sa petite culotte, qui est toujours au sol. L'humidité du tissus me rappelle le doux moment qu'on vient de passer ensemble. Je la sens. Mmmmmmm.

Je regarde vers l'entrée. Personne.
Je regarde vers la cabine. Pas de mouvement.
Rapidement, je descends mon g-string rouge et j'enfile la culotte de mon amie. C'est spécial... Je n'ai jamais porté un sous-vêtement de quelqu'un d'autre. Ça m'excite, surtout de savoir qu'elle a coulé un peu dedans.

Ha oui! Ma cliente!
Je me dépêche et vais lui chercher une jupe. Je lui passe par-dessus la porte.
- Tiens.
- Merci.

Je repense à ma culotte. Je me sens toute sexy. Toute gênée en même temps!
La fille sort de la cabine.

Elle porte un top gris chamoiré, bien ajusté. Sa poitrine moyenne est bien moulée et je peux voir le haut de ses seins. Elle a une taille mince.

Elle se retourne pour se regarder dans le miroir.
J'aime beaucoup le dos, partiellement dénudé.
- Tu peux attaché le cordon s'il te plait?
- Bien sûr
 Je prends le cordon de tissus lacé et fais une boucle.
- Ça te va très bien!
- Merci, je l'aime bien.

Elle porte aussi une jupe courte en jeans, partiellement délavée et partiellement "usée".
Ses fesses sont bien définies. J'aurais juste envie de les caresser, de remonter sa petite jupe, de...
- Ça ne me fait pas un gros derrière?
- Un gros derrière? Jamais! Tu as de très belles fesses.

Ai-je vraiment dit ça moi? Ça a sorti tout seul!
- Eeeuuu... Merci?
- Désolée, c'était très déplacé de ma part. Excuse-moi.
- Non non, c'est ok...

Je la vois me sourire dans le miroir.
Je lui souris timidement. Je me sens rougir! Je baisse les yeux.

C'est là que je la reconnais.
La jolie blonde du bus de ce matin!


Elle me demande:
- On ne s'est pas déjà vu quelque part?
Je relève la tête.
- Je crois que oui. Je viens de te reconnaître. On était assise l'une à côté de l'autre ce matin, dans le bus.
- C'est ça! Je te replace maintenant. Le fille qui gigotait sur son banc.
- Je ne pensais pas te voir à la boutique.
- Je viens rarement magasiner dans le coin. C'est la première fois que je rentre ici.

Elle continue de se regarder.
Elle se tourne. Se regarde dans le miroire. Jette un coup d'oeil vers moi.
- Ça me va ben?
- Oui très bien.
- Parfait. Je prends les deux morceaux et je vais les garder sur moi. Tu peux enlever les étiquettes?

Je m'approche et arrache les étiquettes. Ça me permet d'avoir un apperçu de son soutien-gorge et de son slip. Toute en noir. Jolis!

- Je prends mes autres sacs et je te rejoins.

Je me dirige vers la caisse et elle me suit avec ses 5 sacs de vêtements.

- Grosse session de magasinage?
- Oui! Journée très prolifique!

Je reconnais un des sacs. Un sac bleu opaque, sans nom.
Il vient de la Clé du fantasme... Un magasin étorique pas trop loin d'ici. J'y suis allée souvent. Je me demande bien ce qu'il y a dedans...

Elle me tent sa carte de crédit. Elle s'appelle Laurie.

J'ai une envie folle. C'est vraiment con comme idée... Je le fais? Non... Oui!!!

- Je te laisse mon numéro de cellulaire. Si tu veux qu'on ait prendre un verre un jour.
Je l'écris sur sa facture. Mon nom est déjà imprimé.
- Ha.... ok... Bon journée!

Elle prend la facture et ses sacs et s'en va.

Lui aurais-je fait peur?

1 commentaire: